L'estuaire de la Seine > Usages et amnits > Navigation

L'essentiel
Conditions de navigation dans l'estuaire de la Seine

Axe économique majeur, la Seine a très tôt constitué un avantage pour Paris et a contribué à l’essor des grandes villes le long de son cours. Au début du 19ème siècle, alors que la Seine était dans un état quasi naturel, la navigation dans l’estuaire était particulièrement périlleuse. Chaque transport par navire devenait un périple dont la réussite dépendait plus de la marée et de la position des bancs sableux très mobiles en aval de Caudebec-en-Caux, que des qualités de pilotage des équipages. Ces difficultés se sont amplifiées avec l’augmentation de la taille des navires. Ces contraintes de navigation, associées au développement du trafic ferroviaire, pénalisaient plus particulièrement le port de Rouen qui perdait, au fur et à mesure de l’évolution du commerce maritime et fluvial, sa place de plaque tournante du commerce intérieur et international.


Les premiers aménagements de l’estuaire de la Seine ont été réalisés dès 1850. Ils ont d’abord consisté à stabiliser le cours du fleuve, puis à en approfondir le chenal de navigation. Réalisés dans un objectif d’amélioration des conditions de navigations pour accroitre le trafic fluvial et maritime et ainsi permettre à des navires de plus en plus imposants de remonter la Seine jusqu’à Rouen en toute sécurité, ces travaux ont sensiblement modifiés la morphologie de l’estuaire et son fonctionnement hydrodynamique. En 2007, le tirant d’eau garanti à la montée atteint 10.7 m pour 97 % des marées et un navire relie Le Havre à Rouen en 6 heures.

Télécharger la fiche thématique 'Conditions de navigation dans l'estuaire de la Seine' (GIP Seine-Aval, 2009)

Télécharger le fascicule 'Evolution morphologique d'un estuaire anthropisé de 1800 à nos jours' (Foussard et al., 2010)

Mise jour : 12/01/2012 Imprimer...

Conditions de navigation dans l'estuaire de la Seine

Accs toutes les fiches thmatiques